3 conseils pour un ventre plat

Écrit par les experts Ooreka
3 conseils pour un ventre plat

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Trop rond, trop mou, objet de complexe, votre ventre vous fait culpabiliser ? De bons conseils simples et ciblés devraient vous redonner le moral : avoir un ventre plat, ce n’est pas sorcier !

1 Choisir les bons aliments et éviter le chewing-gum

Les fibres : alliées du ventre plat

Un ventre plat, c'est d'abord une bonne digestion. D'où la nécessité de manger des produits qui facilitent la digestion. Pour cela, les aliments riches en fibres doivent figurer à tous les repas.

Les repas ventre plat

Mais ce n'est pas tout. Certaines combinaisons d'aliments ralentissent la digestion, ce qui fait qu'après le repas, on a le ventre gonflé. Pour cela :

  • évitez l'association protéines + féculents en excès, garante d'un bidon rebondi ;
  • préférez associer des féculents ou protéines à des légumes (riches en fibres bien sûr !).

Chewing-gum : à oublier !

Enfin l'ennemi du ventre plat, c'est le chewing-gum. Il fait travailler l'estomac dans le vide, et il n'y a rien de pire qu'avaler de l'air pour gonfler.

2 Choisir un sport adapté ou se coacher chez soi

Sports pour un ventre plat

Pour que votre ventre reste ferme, il faut le faire travailler. Seront vos alliés notamment les sports suivants :

  • natation ;
  • aquagym ;
  • Pilates, etc.

Exercices pour garder un ventre plat

Si vous n'avez pas assez de temps pour vous déplacer en salle, ce sera chez vous : un tapis, une tenue adaptée et hop, abdos ! Alternez les postures pour faire travailler tout le ventre :

  • Le haut du ventre : pieds à terre, levez le buste en faisant glisser vos mains sur vos jambes. Attention à ne pas faire travailler le cou, l'impulsion doit venir du ventre.
  • Le bas du ventre : dos au sol, effectuez des mouvement de ciseaux, jambes tendues. Astuce : plus vous descendez vos jambes près du sol, plus vous musclerez le bas de votre ventre.
  • Les latéraux : pieds au sol légèrement écartés, jambes pliées. Le dos bien à plat vous allez essayer de toucher vos pieds en vous penchant à gauche puis à droite.

3 Prendre soin de soi et de son ventre

Le stress, ennemi du ventre plat

Le stress peut vous conduire à manger plus et mal. Alors, pour lutter contre ses effets, relaxez-vous avec :

  • du yoga ;
  • une heure de lecture avec un bon thé ;
  • une balade en forêt ;
  • une petite sieste.

Bref, prenez un temps de détente dès que possible !

Massages ventre plat

Chouchoutez votre ventre, il vous le rendra ! De petits et simples massages feront l'affaire :

  • Allongez-vous dans une pièce tempérée, un coussin sous les fesses et frottez-vous les mains pour qu'elles ne soient pas froides.
  • Faites des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d'une montre pendant plusieurs minutes.
  • À une distance de trois doigts sous le nombril, placez vos mains à plat et inspirez en tirant vos mains vers l'extérieur comme si vous lissiez votre ventre. Renouvelez 3 fois puis faites une pause.
  • En plaçant vos mains contre l'os de la hanche, appuyez avec vos mains en aspirant et répétez le mouvement une dizaine de fois.
  • Vous pouvez vous masser avec des huiles essentielles : numéro 1 pour le ventre plat, la menthe poivrée aide à la digestion et diminue les ballonnements.

Conseil : vous pouvez en déposer une goutte sur un bout de pain à la faim du repas pour plus d'efficacité.

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :



Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !