Sommaire

On entend beaucoup de choses sur les édulcorants. Le plus connu d’entre eux, l’aspartame, est l’objet de nombreuses critiques sanitaires. Qu’en est-il ?

Qu’est-ce qu’un édulcorant ?

Famille des édulcorants

Parler des édulcorants, c’est parler d’une vaste famille où cohabitent miel, sirop d’érable, aspartame, maltitol et saccharine. Un point commun : un pouvoir sucrant sans apporter de calories.

On les classe en deux catégories :

  • les édulcorants de charge, qui se trouvent presque uniquement dans les chewing-gums ;
  • les édulcorant intenses, dont l’utilisation est beaucoup plus vaste, et qui ont fait l’objet de critiques vives.

Cas particulier des édulcorants intenses

D’un pouvoir sucrant élevé, les édulcorants intenses font l’objet d’une dose journalière admissible (DJA) jusqu’à laquelle l’ingestion est considérée comme sûre. Dans la pratique, les doses ingérées sont inférieures.

Voici comment calculer votre DJA :

  • Imaginons que la dose soit fixée à 40 mg/kg.
  • Vous devez donc multiplier 40 par votre poids et vous obtiendrez en milligrammes votre dose journalière.

Les édulcorants accusés de nuire à la santé

Les édulcorants intenses accusés de troubles à la santé sont principalement :

  • La saccharine ou E954 : d’un pouvoir sucrant de 400 (c’est-à-dire 400 fois plus sucrant que le sucre de table) c’est l’édulcorant le plus ancien, mais aussi le moins utilisé en raison de sa saveur amère et âpre. Accusée d’être cancérigène, aucune étude scientifique reconnue ne l’a prouvé.
  • Les cyclamates : d’un pouvoir sucrant moins fort, de 20 à 30, ces édulcorants ont été interdits aux États-Unis car ils provoqueraient des malformations du fœtus, ce qui a été scientifiquement vérifié. Il sont cependant autorisés en Europe.
  • L’aspartame est l’édulcorant qui a fait l’objet du plus grand nombre de critiques :
    • D’un pouvoir sucrant de 200, cet édulcorant a l’avantage d’avoir une saveur très proche de celle du sucre grâce à un mélange de deux acides aminés, l’acide aspartique et la phénylalanine.
    • L’aspartame est l’édulcorant le plus utilisé dans les produits light.
    • Par précaution, il est déconseillé en période de grossesse. Régulièrement accusé de nuire à la santé, les autorités sanitaires n’ont encore jamais donné raison aux rumeurs.

Si l'on en croit une étude française, boire au moins deux verres par jour de boissons sucrées ou avec édulcorants est associé à une augmentation de la mortalité toutes causes confondues de 17 % par rapport à une faible consommation (moins d’un verre par mois). De plus, pour les boissons avec édulcorants, l'étude révèle que la mortalité par maladie circulatoire serait augmentée de 50 %, pour une consommation élevée (plus de deux verres par jour) par rapport à une faible consommation (moins d’un verre par mois).

Avantages et inconvénients des édulcorants

Avantages

Les édulcorants sont un magnifique moyen de permettre aux diabétiques de retrouver le goût du sucre et pour tous ceux qui aiment le sucre, mais sont au régime, de manger sucré sans calorie.

Inconvénients

Les édulcorants ont en revanche un inconvénient : ils déclenchent une petite sécrétion d’insuline, laquelle baisse le taux de glycémie.

Résultat : une petite envie de sucre (du « vrai » cette fois) que l’on sera tenté d’assouvir en grignotant.

Ces pros peuvent vous aider